©Copyright » Politique de confidentialité » ✆Contacts

vendredi, août 12, 2022

Le jour où l’Assemblée nationale est devenue un «cluster»

LE JOUR OU TOUT A BASCULÉ (4/6) – Début 2020, plusieurs cas de Covid-19 sont détectés à l’Assemblée nationale. Une «psychose» s’empare alors des parlementaires et de leurs collaborateurs.

C’était encore le monde d’avant. Le jeudi 5 mars 2020, après plusieurs semaines d’activité intense au Palais Bourbon, les 577 parlementaires de l’Assemblée nationale regagnent tous leur circonscription. Les vacances parlementaires commencent, et elles sont bien méritées. Le coronavirus n’est encore qu’une maladie lointaine, même si quelques cas ont déjà été répertoriés dans l’Hexagone, notamment dans l’est de la France. Alors que la plupart des députés commencent à déconnecter pour profiter de leurs congés en famille, ils reçoivent un mail pour le moins inquiétant.

L’expéditeur? Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale. «Nous avons été informés ce jour qu’un député et un salarié de l’institution ont été infectés par le virus (…) Le député est actuellement hospitalisé en réanimation» précise Richard Ferrand avant d’annoncer que la buvette et le restaurant des députés sont possiblement des lieux de contamination. «Lorsque nous avons reçu ce message, une forme de psychose s’est

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici