©Copyright » Politique de confidentialité » ✆Contacts

vendredi, août 12, 2022

même vaccinés, les Britanniques venant de France devront observer une quarantaine

Les résidents du Royaume-Uni venant de France, même entièrement vaccinés contre le Covid-19, devront continuer à observer une quarantaine à leur arrivée en Angleterre, a annoncé vendredi 16 juillet le gouvernement britannique, faisant de la France une exception parmi les pays placés sur sa liste «orange».

Le gouvernement avait auparavant annoncé que les personnes entièrement vaccinées résidant au Royaume-Uni et venant de pays classés «orange», parmi lesquels de nombreuses destinations touristiques en Europe comme la France, l’Italie ou l’Espagne, n’auraient plus besoin d’observer de quarantaine à partir de lundi 19 juillet. «Cependant, cela ne s’appliquera pas à la France à la suite de la présence persistante de cas en France du variant Beta (du coronavirus), qui a été identifié pour la première fois en Afrique du Sud», a indiqué le ministère britannique de la Santé dans un communiqué.

Toute personne ayant séjourné en France au cours des 10 jours précédant son arrivée en Angleterre devra se mettre en quarantaine, qui peut être effectuée dans son propre logement, et effectuer un dépistage du Covid-19 le deuxième jour et le huitième jour. Cette quarantaine peut être levée avec un test optionnel réalisé cinq jours après l’arrivée. Ces dépistages sont aux frais du voyageur.

Le Royaume-Uni a enregistré 50.000 cas vendredi 16 juillet

«Nous avons toujours été clairs sur le fait que nous n’hésiterons pas à prendre des mesures rapides à nos frontières pour arrêter la propagation du Covid-19 et protéger les acquis de notre programme de vaccination réussi», a déclaré Sajid Javid, ministre britannique de la Santé dans un communiqué. «Avec la levée des restrictions lundi à travers le pays, nous ferons tout notre possible pour garantir que les voyages internationaux se déroulent de la manière la plus sûre possible et protéger nos frontières de la menace de variants», a-t-il poursuivi.

Alors que le Royaume-Uni est l’un des pays les plus touchés en Europe par le Covid-19, qui y a fait plus de 128.500 morts, le pays voit les contaminations grimper depuis des semaines, dépassant même les 50.000 cas quotidiens vendredi 16 juillet, du jamais vu depuis janvier.

Malgré ces chiffres, le premier ministre Boris Johnson a annoncé la levée de quasiment toutes les restrictions restantes au Royaume-Uni à partir de lundi, y compris l’obligation de porter le masque ou de respecter des règles de distanciation sociale. Il s’appuie sur le succès d’une campagne de vaccination lancée début décembre qui a permis à plus de deux tiers des adultes britanniques d’être entièrement vaccinés.

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici