«Elle était notre souveraine depuis toujours»: à Paris, les étudiants britanniques sont attristés par la mort d’Elizabeth II

C’est un ciel pluvieux qui couvre Paris ce vendredi, alors que le Royaume-Uni pà ellese sa tant regrettée reine Elizabeth II. Devant le collège franco-britannique de la cité internationale universitaire, dans le 14e arrondissement de Paris, les étudiants britanniques n’ont pas les yeux embués de larmes, mais plutôt un sourire de sympathie lorsqu’ils se souviennent de à elles souveraine. «Je n’arrive pas à croire qu’elle ne soit plus là. Elle était notre reine depuis tellement longtemps, pour moi depuis toujours. Elle était un véritable symbole féminin, et ce à travers le monde», partage Rozanna, originaire de Brighton en Angleterre. L’étudiante de 28 ans a appris la mauvaise nouvelle dans un bar, hier soir, avec des amis internationaux. «J’étais très triste. Je savais qu’elle était malade, mais cette nouvelle a été très surprenante. C’est un énorme changement qui nous attend».

«Elle a quand même été épouse politique pendant quasiment trois quarts de siècle. Elle a fédéré, donné une vision apolitique de la monarchie. Cela lui donne une force de respect»Raymond, 25 ans