une minute de silence en hommage aux victimes des inondations

La Belgique se recueille mardi 20 juillet pour rendre hommage aux victimes des inondations meurtrières des 14 et 15 juillet. Une minute de silence a ainsi été observée dans le pays peu après midi, alors qu’un « deuil national » est en vigueur pour la journée. Il s’agit d’un dispositif inédit depuis les attentats djihadistes de mars 2016 à Bruxelles.

La #Belgique a observé une minute de silence, à midi, en hommage aux victimes des #inondations qui ont fait une trentaine de morts et des dizaines de disparus dans le pays.

➡️ Notre correspondante @alixlebourdon revient sur cette journée de #DeuilNationalpic.twitter.com/e3R4BfsAZf

— FRANCE 24 Français (@France24_fr) July 20, 2021

Le roi Philippe et la reine Mathilde, ainsi que le premier ministre belge Alexander De Croo, se sont recueillis à la caserne de pompiers de Verviers (est), une des communes les plus durement touchées, où ils se sont entretenus avec des familles et des secouristes.

→ DÉBAT. Inondations en Allemagne et Belgique, chaleur en Espagne… L’Europe vit-elle un été climatique extrême ?

Avant cette minute de silence, les sirènes avaient retenti dans les casernes du pays. Le roi, ému, s’est essuyé une larme au coin de l’œil. Le couple royal a échangé avec une femme enceinte qui a raconté en pleurs avoir vu des corps emportés par les flots.

70 personnes toujours portées disparues

La Commission européenne est « au côté des populations pour reconstruire leurs vies et leurs maisons », a tweeté sa présidente Ursula von der Leyen, après la minute de silence à Bruxelles. Le président du Conseil européen, le Belge Charles Michel, s’est lui réuni avec les ambassadeurs des pays membres pour cet hommage.

→ À LIRE. Belgique : à Liège, la solidarité des paroissiens face aux inondations

D’une ampleur inédite, les fortes crues dues à des pluies diluviennes ont ravagé une partie du pays et ont coûté la vie à au moins 31 personnes. Soixante-dix autres sont par ailleurs « toujours portées disparues ou injoignables », selon le centre de crise.

En Allemagne, où 169 décès et à peu près autant de personnes portées disparues sont à déplorer, la chancelière allemande Angela Merkel a entamé peu avant midi une visite à Bad Münstereifel (ouest), cité médiévale aux maisons à colombages dévastée par les inondations.