un adolescent retrouvé mort, la tête sciée et en partie mangée

Un suspect a été abattu par les forces de l’ordre alors qu’il prenait la fuite, à Arles, dans la nuit de dimanche à lundi.

Les forces de l’ordre des Bouches-du-Rhône ont fait une découverte particulièrement macabre dans la soirée du dimanche 18 juillet à Tarascon, avant qu’un suspect ne soit abattu par un policier adjoint plus tard dans la nuit à Arles.

Vers 23 heures, un homme a appelé les autorités pour signaler qu’il avait cru voir un sac contenant le corps d’un être humain dans une villa de Tarascon. À l’arrivée de la police, l’habitation était vide. Le parquet ayant donné aux policiers l’autorisation d’entrer, ces derniers ont retrouvé à l’intérieur un sac contenant un corps.

La PJ et l’IGPN saisies

Sur ce cadavre, très probablement celui d’un adolescent de 13 ans qui avait fugué il y a deux jours d’un foyer marseillais, un bras et une tête avaient été sciés. La tête a ensuite été retrouvée dans un seau, en partie mangée, a indiqué une source proche du dossier au Figaro. Des objets sataniques ont en outre été découverts dans la maison. La police judiciaire (PJ) est chargée de l’enquête.

Des recherches ont aussitôt été lancées pour identifier l’auteur de ce crime atroce. Vers trois heures du matin, le propriétaire de la villa de Tarascon, un trentenaire connu pour des violences et des problèmes psychiatriques, a été repéré à Arles et a pris la fuite. Un policier adjoint a alors fait usage de son arme et a abattu l’individu. L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) est saisie de ce volet de l’affaire.

À VOIR AUSSI – La violence augmente-t-elle vraiment en France?