Pierre Larrouturou annonce sa candidature

La liste des candidatures de gauche pour la prochaine élection présidentielle s’allonge à nouveau. Après Jean-Luc Mélenchon (LFI), Fabien Roussel (PCF), Nathalie Arthaud (LO), Philippe Poutou (NPA) et les cinq candidats à la primaire écologiste, dont Yannick Jadot et Éric Piolle, c’est au tour de Pierre Larrouturou de se lancer dans la bataille.

Le fondateur de Nouvelle Donne s’est déclaré candidat auprès de l’AFP, ce mercredi 7 juillet, dans le cadre de la « Primaire populaire », portée par un collectif citoyen pour convaincre les partis de gauche de désigner un candidat commun à la présidentielle, porté par la société civile.

→ ANALYSE. Présidentielle 2022 : une primaire populaire pour relancer la gauche ?

Élu en 2019 député européen sur une liste d’alliance avec le Parti socialiste et Place publique, devenu rapporteur général du budget au Parlement européen, Pierre Larrouturou a dit vouloir incarner « les solutions concrètes et les méthodes nouvelles » pour « éviter le chaos climatique et social ».

Un « raidissement » des socialistes et écologistes

Il propose notamment un « pacte climatique », soit un ensemble d’aides publiques massives pour l’isolation thermique des logements ou encore les transports en commun qui, selon lui, créerait 900 000 emplois. Il souhaite aussi la semaine de travail de quatre jours dont il juge le potentiel de création d’emplois à 1,6 million.

→ EXPLICATION. Climat, une plainte contre cinq ministres devant la CJR

Pierre Larrouturou veut également passer à une VIe République, « plus parlementaire », et une « loi d’initiative citoyenne ». Sa plateforme de campagne s’appelle « Les jours heureux 2022 ». Il a promis qu’il n’apportait pas « une candidature de plus », et a appelé les gauches à trancher sur un représentant unique à travers la « Primaire populaire ».

« C’est vrai que depuis les régionales il y a un raidissement des socialistes et des écologistes », a regretté Pierre Larrouturou qui a espéré que fonctionne « la pression populaire » des électeurs de gauche pour une candidature unique.