passe obligatoire, retour du masque en extérieur, Pfizer en Afrique du Sud… Le récap’ du 21 juillet

► Vaccination, passe sanitaire : bras de fer engagé au Parlement autour du projet de loi

Des oppositions qui se raidissent, une majorité vigilante sur les libertés et des rafales d’amendements : l’Assemblée nationale se saisit, ce mercredi 21 juillet, du projet de loi étendant le passe sanitaire, en vue d’une adoption express sous la pression du variant Delta, du Covid-19.

Vivement contesté dans la rue par une frange de l’opinion, ce texte traduit les annonces du 12 juillet d’Emmanuel Macron, de l’obligation vaccinale pour les soignants au passe sanitaire pour l’accès aux cafés, restaurants et trains à partir de début août.

→ ANALYSE. Au Parlement, le passe sanitaire en débat

En ouverture des débats, le ministre de la santé Olivier Véran a ciblé les anti-vaccins avec férocité, alors que les contaminations au Covid-19, a-t-il révélé, atteignent 21 000 au cours des dernières 24 heures.

► Retour du masque en extérieur en Meurthe-et-Moselle et dans l’Hérault

En Meurthe-et-Moselle le port du masque en extérieur annoncé en fin de journée par la préfecture concerne les personnes de plus de 11 ans « sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public de 09 h 00 à minuit, dans les communes de plus de 5 000 habitants (…) dont le taux d’incidence est égal ou supérieur au seuil d’alerte » fixé à 50 cas de Covid-19 pour 100 000 habitants, détaille un communiqué de la préfecture. « À l’heure actuelle, cette mesure concerne la Métropole du Grand Nancy, la communauté d’agglomération de Longwy, la communauté de communes du bassin de Pont-à-Mousson et la communauté de communes du Bassin de Pompey », poursuit le préfet, soit au total 21 communes.

Dansl’Hérault le port du masque obligatoire en extérieur fait aussi son retour, à l’exception des plages, des zones de baignade et des grands espaces naturels, soit une mesure similaire à celle qu’avait prise samedi la préfecture des Pyrénées-Orientales.

► Jean Castex annonce cinq millions de créneaux de vaccination supplémentaires

Lors de son interview au journal de 13 heures sur TF1, le premier ministre Jean Castex a annoncé l’ouverture de cinq millions de nouveaux créneaux de vaccination dans les deux prochaines semaines avec l’objectif d’atteindre 50 millions de primo-vaccinés contre le Covid-19 fin août.

→ ANALYSE. Projet de loi sanitaire, l’explication de texte de Jean Castex

Il a également apporté des précisions sur le passe sanitaire, dont le projet de loi l’étendant début août aux cafés, restaurants et transports, est actuellement à l’examen à l’Assemblée. Les responsables d’établissements recevant du public devront contrôler les passes sanitaires à l’entrée, mais ne seront pas chargés de la « vérification de l’identité » des personnes qui les présentent.

► Le passe sanitaire désormais obligatoire dans les lieux de loisirs ou de culture

Pour aller au cinéma ou au musée, les Français doivent désormais présenter une preuve de vaccination ou un test Covid-19 négatif. Le passe sanitaire sera demandé dans les établissements rassemblant plus de 50 personnes.

→ TÉMOIGNAGES. Passe sanitaire : le monde de la culture inquiet mais mobilisé

► Le vaccin BioNTech/Pfizer sera partiellement produit en Afrique du Sud

Les laboratoires pharmaceutiques BioNTech et Pfizer annoncent que le groupe Biovac allait réaliser dès début 2022 une étape de production de leur vaccin contre le Covid-19 en Afrique du Sud, une première sur le continent.

Les sociétés ont « signé une lettre d’intention » avec Biovac qui permettra de fournir jusqu’à 100 millions de doses par an aux pays africains. Le transfert des technologies et l’installation des machines nécessaires à la mise en flacons, la dernière étape de la fabrication, va démarrer « immédiatement », selon un communiqué.