Ouverture des frontières aux Américains au mois d’août

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a indiqué jeudi soir que les frontières pourraient être ouvertes aux citoyens américains au mois d’août et aux voyageurs étrangers au mois de septembre.

La déclaration du premier ministre a été publiée après sa téléconférence hebdomadaire avec les premiers ministres des provinces et territoires.

Le communiqué du bureau du premier ministre précise que le Canada pourrait commencer à « autoriser les citoyens américains et les résidents permanents pleinement vaccinés à entrer au Canada à partir de la mi-août dans le cadre de voyages non essentiels ».

« Si le taux de vaccination et les conditions de santé publique continuent d’évoluer positivement, le Canada serait en mesure d’accueillir les voyageurs pleinement vaccinés de tous les pays d’ici début septembre », peut-on lire également dans la déclaration.

Plus de détails sur la réouverture des frontières devraient être présentés la semaine prochaine.

Plus tôt dans la journée, lors d’une conférence de presse au Palais des congrès de Montréal, le premier ministre du Canada avait rappelé que des personnes vaccinées pouvaient être porteuses du coronavirus et que les variants ― surtout le Delta ― compliquaient l’ouverture des frontières.

« Il ne faut pas mettre à risque la santé et la sécurité, et surtout les sacrifices et les gains qu’on a tous faits », a-t-il prévenu.

Le premier ministre du Québec, François Legault, présent à la conférence de presse, avait indiqué que, selon lui, la réouverture pourrait commencer, mais seulement à condition que tous les voyageurs, autant canadiens qu’étrangers, aient l’obligation de présenter un passeport vaccinal, soit « une preuve qu’ils ont reçu leurs deux doses » de vaccin contre la COVID-19.

« Ce qu’on propose, c’est d’y aller graduellement », avait-il expliqué. Ce qu’il souhaiterait, c’est « ouvrir les frontières dans les prochaines semaines avec les États-Unis et regarder comment ça se passe, puis d’ouvrir à tous les pays dans le monde ».

Cette annonce survient au lendemain de la sortie médiatique de plusieurs acteurs montréalais du tourisme, qui reprochent au gouvernement fédéral de trop tarder à déconfiner le pays. Le président-directeur général d’Aéroports de Montréal, Philippe Rainville, avait alors réclamé « un plan clair » de la part de M. Trudeau, pour que l’industrie touristique ne soit pas prise au dépourvu.

Plusieurs pays comme la France et les États-Unis ont récemment exprimé leur impatience devant le refus du Canada de permettre à leurs citoyens de franchir la douane. « Il faudrait que les frontières rouvrent assez rapidement maintenant pour qu’on remette le Canada sur nos plans de voyage et de déplacement. Sinon, c’est vrai que les ministres français iront dans les pays où ils peuvent aller », a prévenu mardi l’ambassadrice de France Kareen Rispal, en entrevue avec La Presse canadienne.

―――

Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Facebook et La Presse canadienne pour les nouvelles.

À voir en vidéo