les ossements retrouvés sont bien ceux de l’adolescent

Il y a quelques jours, les enquêteurs avaient retrouvé dans une zone très escarpée des affaires ayant appartenu au disparu.

C’est un «cold-case» qui est peut-être sur le point d’être résolu : six ans après les faits, les restes de Lucas Tronche, disparu en mars 2015 alors qu’il devait se rendre avec son frère à un cours de natation, ont été identifiés par les enquêteurs. Des expertises scientifiques ont établi que l’ADN retrouvé sur les ossements à Bagnols-sur-Cèze est bien celui du jeune garçon de 15 ans.

Fin juin, le long d’une falaise située à quelques kilomètres du domicile de la famille du disparu, les enquêteurs avaient retrouvé un blouson, une montre, un sac à dos, et un téléphone portable ayant appartenu à l’adolescent. Des chaussures de tennis avaient également été découvertes, mais les enquêteurs ne sont pas certains que ces dernières soient celles de Lucas Tronche.

À VOIR AUSSI – Disparition de Lucas Tronche : que s’est-il passé ?

La zone où ont été retrouvés les ossements était particulièrement difficile d’accès, et ce n’est que «fortuitement» que l’un des pompiers qui effectuait des recherches dans ce périmètre a aperçu un sac à dos.

Lors d’une conférence de presse, le procureur de la République de Nîmes Eric Maurel avait indiqué qu’aucune piste n’était privilégiée, mais ce dernier avait toutefois évoqué l’hypothèse d’une «chute accidentelle» ou d’une rencontre avec une tierce personne.