les inondations « sans précédent » font 20 morts, deuil national le 20 juillet

Vingt personnes ont trouvé la mort dans les inondations en Belgique et 20 autres sont portées disparues, selon un bilan provisoire fourni vendredi 16 juillet par la ministre de l’intérieur belge Annelies Verlinden.

→ DÉBAT. Inondations en Allemagne et Belgique, chaleur en Espagne… L’Europe vit-elle un été climatique extrême ?

« Nous attendons toujours le bilan définitif, mais il se pourrait que ces inondations soient les plus catastrophiques que notre pays ait jamais connues », a déclaré le premier ministre Alexander De Croo lors d’une conférence de presse à Bruxelles. « Il s’agit de circonstances tout à fait exceptionnelles, sans aucun précédent dans notre pays », a-t-il déploré, saluant la mobilisation de pays voisins pour aider les secouristes belges.

« La situation reste extrêmement critique »

Mardi prochain tout le pays sera invité à respecter une journée de deuil national. Les drapeaux seront en berne dans tout le royaume et une minute de silence sera observée à midi, a indiqué le dirigeant libéral flamand, avant de préciser qu’ « en de nombreux endroits la situation reste extrêmement critique ».

→ À LIRE. Belgique : à Liège, la solidarité des paroissiens face aux inondations

La province de Liège, dans l’est du pays, est la plus touchée par les crues et concentre la plus grosse partie des opérations de secours. Les communes de Verviers et Pepinster ont recensé à elles seules au moins une dizaine de morts.

À Pepinster, sur les bords de la Vesdre, un affluent de la Meuse, une vingtaine de maisons se sont effondrées, selon le bourgmestre Philippe Godin.