Le Parti vert du Canada entame des procédures judiciaires contre sa cheffe

Le conflit interne au Parti vert ne semble pas être réglé, quoi qu’en dise sa cheffe, alors que le parti a indiqué qu’il a lancé des procédures légales contre Annamie Paul, dans un courriel envoyé aux membres obtenu par Le Devoir.

« Nous aimerions vous informer que le Parti vert du Canada et le Fonds du Parti vert du Canada ont déposé une requête devant la Cour supérieure de justice de l’Ontario. La demande porte sur certaines procédures internes du Conseil fédéral et le directeur général reliées à la cheffe du Parti », peut-on lire dans la version française du courriel, envoyée mercredi par l’adresse générale du Parti vert.

« Nous comprenons que la cheffe est d’avis que le Parti est lié par certaines règles de confidentialité, ce que nous contestons. Par conséquent, nous ne fournirons pas d’autres détails concernant la nature de la procédure pour le moment », continue la déclaration, en invitant les membres à consulter les documents du tribunal.

Plus tôt dans la journée, la cheffe du Parti vert, Annamie Paul, a évoqué devant des journalistes qu’elle ne pouvait commenter plus longuement les querelles internes à son parti, qu’elle considère terminées. « J’en dis le plus que je peux », a-t-elle assuré.

Lundi, les instances du Parti vert ont confirmé que le vote de défiance prévu contre Mme Paul avait été écarté, lui laissant le champ libre pour se présenter à la tête des verts en vue du probable scrutin fédéral cette année. La cheffe n’a toutefois pas fourni de détails sur ce revirement inattendu de situation, au moment où plusieurs responsables influents du Parti, en plus de son aile québécoise, semblaient la pousser vers la sortie.

Plus de détails suivront.

À voir en vidéo