faut-il s’inquiéter de la hausse des hospitalisations en France?

LA VÉRIFICATION – Si pour le moment les chiffres restent bas, les admissions en soins critiques ont bondi de 70 % en sept jours.

Après un emballement du nombre de cas depuis le début du mois de juillet, et plus particulièrement ces derniers jours, ce sont désormais les hospitalisations et les admissions en soins critiques qui repartent assez nettement à la hausse en France: respectivement + 48 % et + 70 % en une semaine. Ce n’est évidemment pas une bonne nouvelle. Faut-il pour autant s’en alarmer? La réponse n’est pas évidente. Ce qui est certain, c’est que les épidémiologistes ne s’attendaient pas à un rebond aussi net et rapide des hospitalisations. C’est même bien au-delà des prévisions faites par les modélisateurs il y a deux semaines. Autrement dit, la décorrélation attendue entre la courbe des cas et celles des données hospitalières n’est plus aussi franche qu’espérée. Comme les vaccins ne protègent pas à 100 % et que la couverture vaccinale n’est pas parfaite, il existe de fait un réservoir encore important de personnes fragiles susceptibles de faire des formes graves. Il n’est donc pas étonnant en soi que

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous