EN DIRECT – Covid-19 : les cortèges parisiens contre le passe sanitaire se sont élancés

Le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau a mis samedi la pression sur le gouvernement et la majorité à l’Assemblée, en brandissant la menace d’un désaccord entre sénateurs et députés qui ferait dérailler le calendrier du projet de loi anti-Covid. Le Sénat dominé par la droite a entamé samedi l’examen des articles du nouveau texte anti-Covid qui prévoit l’obligation vaccinale pour les soignants et l’extension controversée du pass sanitaire. Les sénateurs ont rejeté des amendements, notamment de la gauche, qui visaient à supprimer ce dispositif phare. 

Bruno Retailleau a mis «en garde le gouvernement» : «Si les députés veulent rayer le travail du Sénat», la majorité de droite de la Haute assemblée demandera à ses représentants de ne «pas rendre conclusive» la future commission mixte paritaire (CMP) qui doit réunir députés et sénateurs probablement dimanche matin. Dans le schéma idéal de l’exécutif, la CMP devra trouver un accord sur un texte commun, en vue d’une adoption définitive du projet de loi d’ici la fin du weekend, pour une application du pass étendu début août. Un désaccord ferait dérailler ce calendrier très contraint, en obligeant à une nouvelle navette parlementaire.