©Copyright » Politique de confidentialité » ✆Contacts

dimanche, mai 29, 2022

comment Galthié va préparer les Bleus grâce aux légionnaires

Le camp de Carpiagne
 : ses installations militaires, son soleil, son cadre rustique et bientôt ses rugbymen. Fabien Galthié aime innover et pour lancer la campagne 2022 des Bleus et le Tournoi des VI Nations
, le sélectionneur a sollicité la Légion étrangère, au nom des valeurs communes que partagent le XV de France et ce corps d’élite. Fraternité, solidarité, combativité, etc… « On va les accueillir comme si c’étaient de jeunes recrues. Il y a quelques surprises que je réserve pour leur arrivée », se réjouit déjà le général Alain Lardet, commandant de la Légion.

« La mission est sacrée, c’est gagner sur le terrain »

« C’est une question d’état esprit, explique le général. À la Légion, nous mettons en avant la mission, elle est sacrée. Tu l’exécutes jusqu’au bout, dit le code d’honneur du légionnaire. C’est pareil pour eux. La mission est sacrée, c’est gagner sur le terrain. Et bien sûr, ça ne se passera pas comme prévu », affirme-t-il. « Au bout du bout, il y aura la force du collectif. Et même si on est surpris, on serre les rangs, on se serre les coudes, on se bat pour le camarade et on lui donnera de bons ballons pour qu’il marque l’essai. Quand Fabien Galthié nous a présenté son projet, j’ai été marqué par cette similitude-là; »

Les Bleus à la Légion pour durcir leur préparation

Les Français arriveront donc dimanche à Cassis et rejoindront le Camp de Carpiagne le lendemain, lundi 24 janvier. Ils y resteront jusqu’au vendredi 4 février avant de remonter à Paris pour affronter l’Italie au Stade de France. Les Bleus vont donc vivre une bonne dizaine de jours au contact des légionnaires du 1er REC, loin du confort de Marcourssis. Ils ne devraient sortir du camp de Carpiagne que pour des entraînements sur le stade de rugby municipal d’Aubagne. En cours de séjour, une rencontre avec des blessés de guerre est prévue et les Bleus se verront aussi remettre un képi blanc, symbole du légionnaire.

Ce partenariat avec la Légion a vocation à se poursuivre

« J’en profite pour remercier Max Guazzini -l’ancien président du Stade français et colonel de la réserve citoyenne du 1er REC – Car ce partenariat est venu par lui », assure le général Lardet. Le partenariat entre la Légion et la Fédération française devrait se poursuivre jusqu’à en 2024, année des Jeux de Paris. Des équipes de rugby pourraient par exemple aller se préparer en Guyane dans le très réputé centre d’entraînement en forêt équatoriale, poursuit le général. « C’est un lieu de cohésion, un lieu pour façonner l’esprit de corps et un lieu de développement personnel assez unique. »

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici