©Copyright » Politique de confidentialité » ✆Contacts

samedi, août 13, 2022

les vaccins permettent-ils vraiment de faire tomber les masques au Royaume-Uni ?

LA VÉRIFICATION – Malgré le rebond épidémique causé par le variant Delta, les Britanniques reverront leurs visages, le 19 juillet. Cette décision de Boris Johnson est-elle un choix courageux ou un pari déraisonnable ?

LA QUESTION. Les contaminations au variant Delta grimpent, mais les masques tombent outre-Manche. Appelant à la «responsabilité individuelle» de chacun, le premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi la fin de l’obligation du port du masque et de la distanciation sociale dès le 19 juillet. En avance sur la «troisième vague» de décembre dernier portée par le variant Alpha, puis sur la vaccination et désormais sur la «quatrième vague» causée par le variant Delta, le Royaume-Uni pourrait aussi être, et malgré cette dernière, en avance pour un événement plus heureux, le «retour à la vie normale», qui menaçait pourtant d’être possiblement repoussé sine die ces dernières semaines en raison du mutant naguère qualifié d’indien.

Mais «BoJo», qui avait au départ de l’épidémie parié sur l’immunité collective en laissant circuler le virus avant de devoir faire machine arrière, a choisi d’assumer derechef la voie de l’optimisme. Cette politique britannique représente-t-elle un signe d’espoir raisonnable ? Peut-on réellement se passer du masque, y compris dans les espaces confinés comme les transports en commun ? Ou est-ce un pari trop osé ?

VÉRIFIONS. «C’est un pari un peu osé en pleine reprise épidémique, mais le choix britannique a le mérite de poser une question difficile, aussi sanitaire que politique :

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici