©Copyright » Politique de confidentialité » ✆Contacts

jeudi, juin 30, 2022

La chute de Sebastian Kurz, le « phénix » autrichien

L’ascension de Sebastian Kurz, 35 ans, a été ultrarapide. Sa chute l’est tout autant. Celui qui fut secrétaire d’État à 24 ans, ministre autrichien des affaires étrangères à 27 et qui, à 31 ans, devint le plus jeune chancelier au monde de l’époque, a annoncé samedi 9 octobre démissionner de son poste de premier ministre qu’il occupait depuis 2018.

Commande de sondages et manipulation de l’opinion

Il n’aura fallu que trois jours pour que le patron du parti populaire autrichien (ÖVP), très souvent cité en exemple par ses collègues conservateurs à l’étranger, jette l’éponge. Mercredi 6 octobre, le procureur en charge des affaires de corruption mène une perquisition à la chancellerie, au ministère des affaires étrangères et au siège de l’ÖVP. Neuf personnes dont le chancelier autrichien, sont poursuivies pour corruption, abus de confiance et pots-de-vin.

→ LES FAITS. Autriche : démission du chancelier conservateur Sebastien Kurz, accusé de corruption

De 2016 à 2018, elles auraient commandé des sondages à leur avantage et manipulé l’opinion publique, via une collaboration avec un groupe de presse. À l’époque, Sebastian Kurz était chef de la diplomatie autrichienne, mais pas encore patron de l’ÖVP. S’il ne semble être qu’un participant parmi d’autres, il est mis en cause par une série de SMS, « rédigés dans le feu de l’action », comme il l’a lui même reconnu, samedi devant la presse. Sebastian Kurz admet avoir commis « des erreurs » mais il l’assure : les accusations sont « fausses » et il entend prouver qu’elles le sont.

Lâché par ses partenaires

Dans la foulée de ces perquisitions, le chancelier a été lâché par ses partenaires de coalition, les écologistes avec qui il dirige l’Autriche depuis 2019. Les Verts avaient menacé l’ÖVP de soutenir une motion de censure et de former un nouveau gouvernement avec trois autres partis d’opposition, si Sebastian Kurz ne quittait pas son poste.

→ EXPLICATION En Autriche, Sebastian Kurz revient au pouvoir avec son ami Vert

C’est désormais chose faite. Ce dernier dit « laisser la place » « pour éviter le chaos et assurer la stabilité » de l’Autriche. « Mon pays est plus important que ma personne » a lancé Sebastian Kurz, en proposant l’actuel ministre des affaires étrangères, Alexander Schallenberg, comme remplaçant au poste de chancelier. Son entrée en fonction pourrait intervenir dès ce lundi.

Fidèle parmi les fidèles de Sebastian Kurz, Alexander Schallenberg a reçu l’aval des écologistes qui souhaitent poursuivre leur travail gouvernemental avec les conservateurs, mais sans leur patron. Dans les prochains jours, le Parlement devrait approuver le budget fédéral ainsi qu’une très attendue réforme des impôts destinée à accélérer la transition écologique.

Scandale « d’Ibiza »

Le spectre de nouvelles élections s’éloigne donc dans un pays déjà marqué, il y a deux ans, par la chute du premier gouvernement Kurz. À l’époque, le chancelier n’avait pas été mis en cause mais avait vu sa coalition s’effondrer après le scandale dit « d’Ibiza » qui a éclaboussé ses partenaires d’extrême droite du FPÖ. Le vice-chancelier Heinz-Christian Strache avait été filmé en train de négocier des financements occultes pour son parti, le FPÖ, lors d’un séjour sur l’île espagnole de Majorque.

La chute de Sebastian Kurz ne marque toutefois pas son retrait de la vie politique. Celui que le quotidien der Standard qualifie d’ancien « messie » de la politique autrichienne, redevient dès ce mardi député fédéral et prend la tête du groupe parlementaire. Il reste par ailleurs patron de l’ÖVP, un parti qu’il a contribué à moderniser depuis qu’il en a pris la direction. Pour cette formation, Sebastian Kurz effectue d’ailleurs un simple « pas de côté », le temps « que les accusations contre lui soient levées ». Quant à l’opposition, elle dit ne pas être dupe. Pour elle, cette démission ne met pas fin au « système Kurz ».

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici