©Copyright » Politique de confidentialité » ✆Contacts

samedi, août 13, 2022

doit-on craindre une «quatrième vague» d’ici la fin du mois de juillet ?

LA VÉRIFICATION – C’est ce qu’a affirmé le ministre de la Santé, Olivier Véran, alors que le variant Delta progresse dans l’Hexagone. L’exemple britannique peut-il servir de modèle prédictif ?

LA QUESTION. Les Britanniques nous tendent-ils un miroir de ce qui arrivera dans quelques semaines en France ? Pays d’origine du variant Alpha, le Royaume-Uni a connu une vague épidémique très forte dès le mois de décembre dernier, laquelle a frappé l’hexagone en décalé au début de l’année 2021. En avance sur la vaccination, les Britanniques ont aussi pu montrer parmi les premiers que les vaccins étaient efficaces pour réduire les formes graves du Covid-19. Mais voilà que le Royaume-Uni, toujours en avance, a connu depuis le mois de mai une reprise épidémique forte en raison de l’importation du variant Delta, originaire d’Inde, qui, depuis quelques semaines, grappille également du terrain en France.

Dans ce contexte, tous les yeux sont rivés vers Londres. La question d’une éventuelle «quatrième vague» dont on pensait qu’elle se poserait à la rentrée pourrait-elle se poser dès maintenant ? Tout le suggère puisque le ministre de la Santé, Olivier Véran, a remarqué ce dimanche sur Twitter que «depuis cinq jours, le virus ne baisse plus, il réaugmente. À cause du variant Delta qui est très contagieux». «L’exemple anglais montre qu’une vague est possible dès la fin juillet. Nous pouvons la limiter et en limiter l’impact sanitaire : gestes barrières, vaccin, tester/alerter/protéger», a-t-il affirmé. Ce risque est-il important ? Et qu’entendre par «quatrième vague» étant donné la forte contagiosité du variant Delta, mais heureusement l’efficacité des vaccins ?

VÉRIFIONS. Et remarquons d’abord que le «Monsieur Vaccin» nommé par le gouvernement a déclaré peu ou prou la même chose

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici